Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Loge d'Aymeric

"Mais tu dois te ruiner en spectacles!" "Euh...non"

28 Août 2013, 12:26pm

Publié par La loge d'Aymeric

Rentrée rime avec résolutions: moins de bière et de soirée, plus de lecture, de musées et surtout plus de spectacles. Mais comment un jeune peut il accéder aux grandes salles parisiennes aux prix qui paraissent si exorbitants? Petit tour d'horizon des différents passepartouts que j'utilise ou m'apprête à utiliser.

 

L'Opéra de Paris

 

La grande boutique ressemble de l'extérieur à une citadelle imprenable, mais il existe des moyens d'y accéder, parfois dans les meilleures conditions.

 

Le sacro saint Pass Jeunes Opéra-Comédie Française offre la possibilité d'appartenir à la deuxième file des dernières minutes. La première file paie plein pot les billets qui reviennent, ils sont ensuite proposés aux Pass (20 euros pour les ballets ; 30 euros pour les opéras dans les premières catégories).

 

Avec l'augmentation des prix des places de première catégorie, les places disponibles devraient fleurir. Le Pass jeunes donne également accès aux visites et expositions de l'Opéra Garnier et la possibilité en début de saison de réserver quelques mauvaises places à des dates précises.

 

Inconvénient principal, le Pass est en édition très limitée, pour les jeunes de moins de 28 ans. Pour ceux dont ce serait la première saison, il faut passer dès l'ouverture le 4 septembre pour attraper le précieux sésame. Pour les autres il suffit de renouveler sur Internet pour un prix de 20 euros.

 

Il faut aussi être prêt à attendre quelques heures par terre ou sur des banquettes avant chaque spectacle. Mais je vous rassure, on n'a jamais aussi bien travaillé que dans la file de Bastille.

 

Le Pass ne permet qu'une place par personne, organisez vous avec vos amis, et il faut forcement régler en espèces. Le temps d'attente oscille entre trois heures pour les opéras les plus classiques et demandés et une heure pour les œuvres les moins demandées (une matinée de Mats Ek par exemple).

 

Sinon, tout étudiant ou jeune de moins de 28 ans peut se mettre dans la troisième file de dernière minute avec les chômeurs et les retraités. Les billets sont aux mêmes prix que pour les Pass mais il y a beaucoup plus de monde et vous passez en dernier. Comme pour les Pass, il faut régler en espèce et vous n'aurez droit qu'à une place par personne.

 

La cotisation à l'Arop, les mécènes de l'Opéra, pour un étudiant de moins de 28 ans coute 20 euros, soit le prix même du Pass Jeunes qui lui sera offert avec l'adhésion. Avantage supplémentaire des mécènes, l'abonnement étudiant permet de se fixer ses dates un an à l'avance pour la quasi-totalité des spectacles à des prix réduits. Le club junior propose également des activités, répétitions ou visites. L'ensemble de ces avantages est évidemment limité à un contingent restreint, prenez les devants pour les renseignements et les réservations. Quoi qu'on en dise, cette adhésion reste bourrée d'avantages.

 

Enfin pour les mélomanes convaincus et peu frileux, il existe un contingent de 32 places en galerie à 5 euros à Bastille, la queue démarre à l'extérieur et les portes ne sont ouvertes qu'une heure avant le spectacle. Les premiers arrivent très tôt mais sont toujours disponibles pour une conversation sur les dernières nouvelles de l'opéra dans le monde. Ne vous étonnez pas si vous êtes rapidement largués, cela arrive régulièrement. Vous aussi un jour vous parlerez avec humour du Ring de Krämer à un ado de 16 ans.

 

L'Opéra Comique

 

Tout comme l'Opéra a l'AROP, le Comique a l'AMOC qui finance une des meilleures formules pour les jeunes de moins de 28 ans. Pour cinquante euros, un jeune disposera d'un passeport jeune d'une valeur de cent euros à dépenser sur une saison, ce qui permet sans problème d'accéder à l'ensemble des spectacles avec les plus petites catégories. Il n'y a aucune limite de date et il est même possible de réserver pour une deuxième personne pas nécessairement jeune. Le passeport n’est pas en édition limitée et peut être pris à n’importe quelle période.

 

Principal inconvénient, les réservations par téléphone sont une vraie catastrophe le jour de l'ouverture. Seuls les plus obstinés obtiennent enfin un conseiller au téléphone.

 

 

La Salle Pleyel

 

Je me suis peu rendu à Pleyel cette année mais le modèle des abonnements jeunes (moins de 28 ans) est à son tour très séduisant: un concert à neuf euros pour la quasi-totalité de la programmation en promettant d'en prendre au moins cinq, Si vous n'êtes pas trop regardant, il reste des places disponibles en abonnement jusqu'en octobre, sinon il faut s'assurer une connexion internet impeccable le jour de l'ouverture (uniquement sur Internet) fin mai ou début juin.

 

La Comédie-Francaise

 

Le Français n'est pas une salle qui coute cher à tarif plein mais il existe également trois moyens d'accès pour les jeunes.

 

Le Pass jeunes Opéra Comédie Française (voir plus haut) est délivré par l'Opéra et doit ensuite être visé par le Français, permettant alors sur l'ensemble des dates de bénéficier de tarifs avantageux dans la limite d'un contingent. 9 euros en catégorie C par exemple, c'est aussi cher que d'aller au cinéma.

 

Les places à 5 euros sont au nombre fixe de 65 disponibles au petit bureau sous les arcades et sont distribuées une heure avant le lever de rideau. Suivant le succès de la pièce il faut venir plus ou moins tôt, trois heures pour les grands classiques alors qu'une heure trente est suffisante pour les pièces plus difficiles. Les meilleurs places sont tout à fait correctes mais on arrive rapidement à des sans visibilité, il faut ensuite charmer les ouvreurs (ses) pour se replacer. Deux places maximum par personne. Petit bonus le premier lundi du mois : la Caisse d'Epargne finance les places à 5 euros pour les moins de 28 ans.

 

Les dernières minutes qui ne différencient pas les jeunes des autres permettent aussi aux guichets de revendre à un prix minoré les places restantes.

 

Le Théâtre du Châtelet

 

Les dernières minutes fonctionnent plus ou moins bien en fonction du nombre de représentations et du succès du spectacle mais sont toujours un bon moyen d'accès, surtout pour les étés de la danse ou les comédies musicales. Prix maximum de 20 euros pour les jeunes avec une carte d'identité.

 

La carte jeune d'un prix de 20 euros permet ensuite de réserver à l'avance des places pour tous les spectacles à 20 euros en moyenne dans les premières catégories.

 

Le Théâtre des Champs Elysées

 

Un des meilleurs systèmes à Paris. L'abonnement jeune doit être composé de cinq spectacles à choisir parmi une large programmation. Les opéras scéniques et quelques concerts et ballets valent 20 euros, le reste 10. Il est ensuite possible de compléter l'abonnement en contactant la responsable des relations avec le public qui répondra avec attention à vos demandes.

 

Le Théâtre de la Ville

 

Sans doute la seule citadelle imprenable de Paris! Et non pas à cause des tarifs qui restent très raisonnables. Les abonnements jeunes sont traités en priorité mais il faut vite se dépêcher en mai. Ils proposent de surcroit des tarifs avantageux, mais le public jeune est déjà content d'avoir des places.

 

Il est également possible d'acheter une carte jeune, qui vous permet ainsi de réserver deux semaines avant l'ouverture officielle de la billetterie. Sinon vous ferez comme tout le monde la queue sous le froid et la pluie à 9h pour espérer décrocher une place pour Bausch quelques semaines plus tard.

 

 

 

Ne sont listés ici que les politiques les plus développées et celles que j'utilise. Chaque théâtre possède normalement un tarif, un abonnement ou des dernières minutes pour les jeunes. A condition de vouloir se renseigner et accepter éventuellement de devoir attendre, les salles parisiennes peuvent devenir plus accessibles aux jeunes publics…. parisiens.

Commenter cet article

Opéra cinéma 16/05/2014 15:05

L'opéra de Paris +1

Muriel 25/10/2013 20:25

Très instructif merci. Concernant l'Opéra de Paris :
1 / une personne peut-elle faire la queue pour un "chômeur/retraité/-28 ans" pour lui donner ensuite la place - que cet ami ait lui même un justificatif ... ou pas (en gros, y 'a-t-il un contrôle du justificatif ailleurs qu'au guichet) - je sais que c'est tricher, mais tant qu'à échanger un bon tuyau ... ??
2 / Par ailleurs, j'avais entendu dire que dans cette "3e file" on pouvait avoir 2 places par personne et non ?
3 / Enfin, pour un opéra très couru, 3h à l'avance est-il une façon de s'assurer une place, ou bien suggérez-vous 4 h voire plus ? Merci Aymeric et continue à nous faire sourire :-)

La loge d'Aymeric 26/10/2013 18:35

Bonjour Muriel,

1) Les contrôles sont dans l'ensemble rares mais peuvent arriver et dans ce cas là, il faut retourner payer la différence et donc louper le lever du rideau! Attention donc.

2) Pour le nombre de places je n'ai jamais très bien su, je suis sur que pour la première c'est deux par personne, une pour les pass et pour la troisieme je n'y mettrai pas ma main au feu mais je confirmerais que c'est une par personne.

3) Cela dépend dans quelle file, la troisième file n'a pas toujours des places, et encore moins pour les productions attendues!

Hugo 28/08/2013 23:02

Le TCE, un des meilleurs systèmes ? C'était tellement galère la saison passée que je renonce complètement à y mettre les pieds la prochaine...

Le meilleur abonnement jeune de tous les temps de l'univers, c'est celui de l'Orchestre de Paris. Le tarif de 5 euros par concert est imbattable, la réservation simple, les places attribuées excellentes, et en plus de ça, on peut inviter un ami pour le même prix.

On peut aussi citer le tout nouvel abonnement jeune de Radio-France, 55 euros les 5 concerts, ou 100 euros les 10. Ça permet de décharger l'abonnement Pleyel qui est cette année limité à seulement 20 concerts.

la souris 31/08/2013 00:21

Et la souris était sur le point de récidiver. L'Orchestre de Paris a de loin la meilleure politique jeune de toutes les salles parisiennes - même celles que je ne connais pas : quand on a une administration qui, pour 5 euros, attribue des places de première ou deuxième catégorie aux jeunes, prend en compte les demandes de placement (pratique pour partager un bout de banquise avec son pingouin préféré), offre une grande flexibilité dans l'échange de places et en plus a un community manager digne de ce nom sur Twitter, on a bien le droit d'être un peu de mauvaise foi sur les autres.

En lisant ton article, j'ai l'impression de ne pas vivre dans le même monde que toi : la réservation d'abonnement jeune au TCE est une procédure tellement imprécise (tous les spectacles mais pas celui-là ou à voir plus tard ; en attendant septembre et, oups, c'est trop tard...) que j'ai renoncé à en prendre un. Tu t'en occupes directement (auquel cas, je vais te déléguer le mien moyennant chocolat ou autre) ou tu passes par le BDE de ton école ?

Inversement, l'abonnement au théâtre de la Ville est plus simple : il faut certes déposer son bulletin dans la semaine suivant l'ouverture (le top étant le jour même pour avoir de bonnes places) mais la date est annoncée et la liste des spectacles accessible (et à quel prix) clairement indiquée ; on peut même choisir de donner la priorité à la date ou au placement...

La loge d'Aymeric 29/08/2013 08:58

Je me souviens d'une souris qui vendait particulièrement l'Orchestre de Paris! Je ne vais pas assez voir de concerts, finalement j 'ai sans doute tort.
Et je n'ai jamais eu de problème avec le TCE personnellement!