Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Loge d'Aymeric

Illuminé par les étoiles dans Forsythe/Brown

23 Décembre 2012, 18:44pm

Publié par La loge d'Aymeric

 

21 Décembre 2012

 

In The Middle, Somewhat Elevated: William Forsythe et Thom Willems. Christelle Granier, Fabien Révillion, Valentine Colasante, Léonore Baulac, Marc Moreau, Lydie Varheiles, Maxime Thomas, Juliette Hilaire et Charlotte Ranson.

 

O Zlozony/O Composite: Trisha Brown et Laurie Anderson. Aurélie Dupont, Jérémie Bélingard et Nicolas Le Riche.

 

Woundwork 1: William Forsythe et Thom Willems. Agnès Letestu, Isabelle Ciaravola, Hervé Moreau et Mathieu Ganio.

 

Pas./Parts: William Forsythe et Thom Willems. Laurène Levy, Marie-Agnès Gillot, Audric Bézard, Mélanie Hurel, Julien Meyzindi, Alexandre Gasse, Caroline Bance, Caroline Robert, Jérémie Bélingard, Cyril Mitilian, Eleonora Abbagnato, Sébastien Bertaud, Stéphanie Romberg, Sabrina Mallem.

 

En arrivant avec une heure d'avance, je me retrouve quand même avec une super place de quatrième rang d'orchestre pour cette super soirée. C'est vraiment dommage que cette soirée se soit dans l'ensemble peu remplie car elle est vraiment très bien et je trouve dans l'ensemble facile d'accès aux non initiés, comme moi. Enfin pas totalement puisque ma voisine s'est endormi. Mais donc il faut bien se demander pourquoi cette soirée était bien.

 

Première chose, la musique, que je juge primordial pour aborder un bon ballet. Je regrette juste de voir la fosse de Garnier vide, il aurait pu être sympa de la recouvrir pour que les danseurs se rapprochent de nous comme dans le programme Robbins/Ek. Mais peut être que la chorégraphie ne s'y adaptait pas, notamment pour les jeux des lumières d'In The Middle et Pas/Parts. La musique de Willems est vraiment trop entrainante: répétitive et violente pour In the Middle, crépusculaire pour Woundwork et stimulante pour Parts, notamment ce tchatchatcha de la dernière partie. Oui oui même dans le Brown la musique m'a plu. Il faut pouvoir supporter le poème polonais et ses insupportables Brrrrrrrrrrrh mais la musique qui l'accompagne est jolie et mélancolique.

 http://s1.lemde.fr/image/2012/12/07/534x0/1801757_7_83de_o-zlozony-o-composite-choregraphie-trisha_0650f10517a162ca6cdae2d1efcb69ba.jpg

Ensuite pourla beauté de la danse dans ces quatre pièces. En sortant de Garnier et pendant toute ma soirée après, je voulais me mettre dans la même position que celle d'In the Middle et m'amuser comme Revillion à me pencher vers la gauche puis la droite. Ce langage classique placé dans ce cadre le rend vraiment intemporel, comme le dit Forsythe, le langage est intemporel. Il est plus dur de décrire exactement ce qui se passe dans Woundwork mais c'est beau, frémissant. Pour la technique déjà, Ciaravola et Letestu font des dépliés à faire pâlir de nombreuses danseuses, puis ensuite c’est le charisme naturel des quatre solistes. Parts c’est un défilé de plein de saveurs, ca a un côté best of je trouve ! Puis reste toujours le Brown, très frustrant vu le talent du trio, qui ne fait que des belles choses, mais je trouve cette pièce creuse au bout de la deuxième fois.

 

http://www.francetv.fr/culturebox/sites/default/files/styles/asset_in_body/public/assets/images/forsythe_woundwork_letestu_ok_0.jpgMais alors le best du best de cette soirée : la qualité des danseurs ! Huit étoiles sur scène, avec certaines de mes préférées et d’autres que je connais finalement peu, comme Bélingard. Woundwork avec Moreau, Ganio, Letestu et Ciaravola, j’ai rarement été autant régalé ! C’est en voyant leur charisme naturel et leur présence sur scène que je comprends bien ce qui différencie un premier danseur d’une étoile (en théorie). O Zlozony/O Composite me montre un trio virtuose Bélingard-Dupont-Le Riche qui m’amène exactement à la même conclusion. Bélingard dans Parts, c’est l’enthousiasme et l’énergie du danseur qui aime ce qu’il fait ! En face de cette galaxie, des solistes de qualité, dont Bézard dans Parts ainsi que Laurène Levy et Emilie Hasboun que je repère enfin (bien mignonne).

 

In The Middle est vraiment mon gros coup de cœur de ce programme, je me laisse complétement guidé par cette danse énergétique et belle. Révillon, Granier et Colasante ou encore Moreau et Baulac, des danseurs jeunes et beaux qui sont bien contents de pouvoir danser les rôles de soliste où ils font si bien leurs preuves ! 

 

Commenter cet article