Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Loge d'Aymeric

Newton, un féministe s'amuse au Grand Palais

5 Juin 2012, 09:10am

Publié par La loge d'Aymeric

"Some people’s photography is an art. Mine is not. If they happen to be exhibited in a gallery or a museum, that's fine. But that's not why I do them. I'm a gun for hire." – Helmut Newton

Après Monumenta où l’aspect artistique était laissé de côté dès la notice explicative, ici l’introduction fait un peu peur. A nouveau, Newton est l’expo du moment à voir à Paris. Le Grand Palais à nouveau a fait preuve d’une très bonne communication.

Il ne faut pas s’attendre à l’expo du siècle, mais j’y ai passé un agréable moment, l’exposition est assez courte, pas plus de quatre pièces. Passé les photos les plus connues ou les plus classiques des campagnes de pub, je me suis attardé sur certaines découvertes.

http://www.babelio.com/users/AVT_Helmut-Newton_2705.jpegNewton est né en 1920 à Berlin. Juif, il fuit les persécutions et s’exile en Australie où il change son nom et s’engage dans l’armée. En 1956 il travaille pour British Vogue. Il travailla ensuite pour Vogue France, Elle. Ses problèmes de maladie commencent dès 1970, il meurt en 2004.

 

La première salle est une série de photos faites pour Vogue ou Elle. Certaines me rappellent l’esprit de Norman Rockwell du New Yorker, où celui-ci se représentait en train de dessiner. Les photos, qui datent du début des années 1970, paraissent étonnement modernes, cette époque étant revenue à la mode. Le plexiglas, la lune, la télévision, Nixon sur un journal, le début des montages, c’est le témoignage d’une époque. Pour Elle, un homme regarde des mannequins par la télé, pourquoi pas, c’est astucieux.

Deux grandes photos d’Yves Saint Laurent, très jolies. Un doublé d’icônes, Newton et YSL. Ce dernier, très élégant, nous fixe sérieusement : what do you want ? Comme pour la série de portraits de personnalités qui est exposée plus tard, la photo révèle des caractéristiques du sujet.

http://www.beautifully-invisible.com/wp-content/uploads/2011/07/helmut-newton-3-1024x606.jpg

"Rien n'est plus dévoilant que la nudité, fût-elle la nudité vêtue." Une série de photos de nues des années 1990. A l’époque les photos avaient dû choquer, mais maintenant, n’importe quel magazine nous livre de telles photos. Il y a donc une impression de déjà-vu. Le doublé Sie kommen est amusant, un groupe de femmes se tenant de la même façon, habillées sur l’une, nues sur l’autre.

Newton a évolué avec la libéralisation de la femme. Il se décrit comme un voyeur professionnel. Il met donc les femmes dans des positions érotiques ou sexuelles visant à montrer leur supériorité au sexe fort. Oui montre ainsi une femme nue qui monte un homme, cravache en main. Petite citation qui décrit le personnage :
"Je suis très attiré par le mauvais goût plus excitant que le prétendu bon goût qui n'est que la normalisation du regard. Si je cherche la vérité d'un point de vue, je ne vais pas me conformer à ce que l'art accepte ou non. Les mouvements sado-maso par exemple me paraissent toujours très intéressants; j'ai en permanence dans le coffre de ma voiture des chaînes et des menottes, non pas pour moi mais pour mes photos."
Il y a ainsi de nombreuses photos de femmes ou de mannequins mises en position, enchaînées, portant un casque à pointe. Partout la femme domine considérablement.

La salle du fond regroupe une vingtaine de portraits de personnalités. Ils ont les mêmes caractéristiques que les portraits royaux ou seigneuriaux, révélant les atouts et les traits de la personne. Ainsi Liz Taylor avec son manteau d’hermine (et trop peu de bijoux), Helmut Berger gigolo parfait, Dali aussi excentrique qu’il souhaitait l’être, Lagerfeld (que je n’ai jamais vu aussi jeune) jetant des fleurs par la fenêtre, la Tour Eiffel au fond. Les Wildenstein enfermés dans un cadre très serré semblent prêt à se déchirer. On y voit aussi Deneuve, Warhol, Le Pen et la famille Grimaldi.

L’exposition présente aussi un film : Helmut by June (sa femme et muse), mais il y avait bien trop de monde pour que je puisse l’entre-apercevoir, dommage.

http://4.bp.blogspot.com/-UsZ30oV4k04/T3xIzg1o8MI/AAAAAAAAIUo/32Swwg4jD8c/s1600/Helmut+Newton+Crocodile+Eating+Ballerina+from+Pina+Basuch's+ballet+1983.png

La dernière salle est amusante. Une photo de Fred le Taureau, une femme sellée (Hermès ?), une autre mangée par un crocodile, intitulée Crocodile, ballet de Pina Bausch, tiré de la pièce Keuschheitslegende  que je ne n’ai pas vu. Enfin des photos de radio du cou, de la cheville et de la main où apparaissent en plus des os les bijoux Van Cleef.


 

L’exposition est sympa, on trouve un peu de tout, on s’amuse devant certaines photos. On sent l’héritage de Newton dans les photos des magazines actuels. Un bel hommage donc, mais qu’on aurait pu espérer plus long et plus complet et recoupant l’ensemble de sa carrière.

Commenter cet article